Paris-Tours – Ultime course pour IAM Cycling

06 Octobre 2016

IAM Cycling

29003191513_94b3187bdc_k

LE CLAP DE FIN

Dimanche, IAM Cycling prendra part à la dernière course de son existence. La formation helvétique sarrêtera à la fin de la saison, après quatre magnifiques années passées au sein du peloton professionnel.

L’ÉMOTION

«Chacun dentre nous aura un pincement au cœur, cest certain» avoue Eddy Seigneur, directeur sportif de la formation suisse. «Ce sera le dernier briefing, la dernière course sous le beau maillot de IAM Cycling. Mais nous voulons aborder cette épreuve de la même façon que toutes les autres cette saison. Nous venons avec lambition de gagner. Déjouer les plans des grosses équipes de sprinteurs ne sera pas chose aisée. Nous allons donc devoir opter pour une tactique offensive».

24458192181_46fdee57c3_k

LA PHRASE

«Il faut toujours une part de chance pour simposer dans un sprint. Mais avec le plateau de coureurs engagés sur Paris-Tours, il en faudra encore plus» a déclaré Jonas Van Genechten. Dernier rendez-vous avant les Championnats du monde de Doha, la Classique des feuilles mortes verra les cadors du sprint venir en masse dans lespoir de rallier en vainqueur lAvenue de Grammont.

SONY DSC

LE SPRINT

«Le final sera très rapide: les trois derniers kilomètres sont rectilignes» explique le coureur wallon. «Ce sera loccasion pour les trains des sprinteurs de répéter une dernière fois leurs gammes avant Doha. Paris-Tours est une course que jai toujours eu envie gagner. Et avec la proximité des Championnats du monde, il peut y avoir un beau coup à jouer: certains sprinteurs ne prendront pas tous les risques à une semaine de lobjectif mondial».

SONY DSC

L’ÉLÉMENT PERTURBATEUR

Le vent. Si cette année le parcours est dénué de difficulté, il nen reste pas pour le moins piégeux. Exposés au zef, les 252,5km pour rallier Dreux à Tours seront un terrain idéal pour tenter de créer un mouvement de bordure. «Ce sera le plus gros danger» affirme le sprinteur belge.

Tour de Luxembourg

L’EQUIPIER

Pirmin Lang. «Ca risque dêtre très émouvant» concède le coureur suisse. «Au départ, larrivée, tous ces moments resteront gravés dans ma mémoire. Pour cette dernière, ma mission sera daider notre sprinteur Jonas Van Genenchten. Toujours sans contrat pour la saison prochaine, jaimerais donner mon maximum pour ne pas avoir de regret».

LINE-UP Paris-Tours

IAM_ParisTours_LuP

Pictures – IAM Cycling, Sirotti & Serge Waldbillig