Commentaire Gold & Metals – Q4 2017

10 janvier 18
-IAM, Gestion de fonds

Olivier Aeschlimann, Senior Financial Analyst and Fund Manager

Environnement économique

L’économie mondiale a confirmé sa vigueur au quatrième trimestre. Les indicateurs conjoncturels (PMI) se sont maintenus à des niveaux très élevés (USA) quand ils n’ont pas atteint de nouveaux records (zone euro). Fait remarquable, cette embellie ne se traduit pas (encore ?) par une accélération de l’inflation, ce qui permet aux banques centrales de maintenir des conditions monétaires accommodantes. Aux USA, le taux de chômage a atteint son niveau le plus bas depuis l’an 2000 et l’administration Trump a réussi à faire passer sa réforme fiscale. Le 13 décembre dernier, la Fed a remonté ses taux directeurs de 0.25% pour la troisième fois en 2017 et a laissé entendre que trois nouvelles hausses étaient à l’agenda pour 2018. Ceci représente un rythme modéré de normalisation. Dans la zone euro la conjoncture est toujours en phase d’accélération avec des indices de confiance au plus haut depuis l’an 2000 (European Commission Economic Sentiment Index) et un taux de chômage à 8.8%, son plus bas niveau depuis 2009. Cependant, le vieux continent n’en a pas fini avec les incertitudes politiques: difficulté pour Mme Merkel à établir une coalition, situation toujours délicate en Catalogne et élections potentiellement disruptives en Italie. Toutefois, le marché ne considère pas ces événements comme des problèmes structurels de nature à faire dérailler la croissance en Europe. Au Japon également la conjoncture s’améliore, non seulement grâce à une embellie du commerce extérieur, mais également en raison de la consommation des ménages. Ce contexte favorable a permis à M. Shinzo Abe de gagner largement les élections anticipées et légitimise sa politique économique hétérodoxe. En Chine, le 19ème congrès du Parti communiste a consacré Xi Jinping comme leader incontesté du pays. Cela laisse supposer que les réformes économiques devraient se poursuivre pour graduellement mener la Chine vers plus de consommation et diminuer sa dépendance aux investissements. Les dernières statistiques publiées montre que la conjoncture reste robuste et que les craintes de hard landing ne sont (en tous cas actuellement) pas justifiées. Cependant, les coupures de production dans les secteurs de l’acier et de l’aluminium se traduiront effectivement par une production industrielle moins vigoureuse. En conséquence, la croissance sera moins forte que par le passé, mais elle devrait devenir plus stable et résiliente.

Les bonnes nouvelles économiques ont soutenu le prix des métaux industriels. Sur la période, le cuivre progresse ainsi de +11%, le zinc de +4.1%, le nickel de +21.9% et l’aluminium de +8.3%. Le prix du fer a également progressé de +11.9%, défiant les prévisions pessimistes qui tablaient sur une forte baisse du métal en raison des coupures de production des aciéries chinoises. En ce qui concerne les métaux précieux, l’or s’est apprécié de 1.8% sur le trimestre. La progression du métal jaune est survenue durant les trois dernières semaines de décembre à la faveur d’un accès de faiblesse du dollar US. Cela a d’ailleurs également profité à l’argent, ainsi qu’au platine (respectivement +1.7% et +1.8% sur la période).

Activité de gestion sur la période et stratégie à venir

Le fonds a gardé les mêmes orientations stratégiques: surpondération des grandes sociétés diversifiées avec un biais positif sur le cuivre et l’aluminium, équi-pondération du secteur de l’acier et légère sous-pondération des sociétés aurifères. Les perspectives du secteur minier restent positives. Les restructurations, en Chine, devraient favoriser les fonderies d’acier et d’aluminium occidentales et japonaises. De plus, les grands groupes semblent avoir retenu les leçons de l’effondrement du «super cycle» en 2015. Les capex d’expansion sont passés aux cribles de la profitabilité et de la génération de cash qui sont dorénavant prioritaires!

 

Évolution des principaux métaux précieux (USD, rebasé à 100)

Évolution des principaux métaux industriels (USD, rebasé à 100)

 

Loading...