La correction des actions du mois d’octobre

05 novembre 18
-IAM, News

Marc-Christian Bollet, Head of Client Relationship Management

Les marchés boursiers ont été chahutés ces dernières semaines en enregistrant globalement des baisses supérieures à 5%.

Cette correction s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs, à savoir la hausse des taux d’intérêt aux USA qui ont atteint 3.25%, la problématique du budget italien, ainsi que la pression de la guerre économique entre les USA et la Chine. De plus, après des années de liquidités abondantes, la poursuite du programme de resserrement monétaire de la FED et de la BCE crée une volatilité en augmentation. Enfin, les risques politiques augmentent avec les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, les négociations sur le Brexit et la question italienne.

Cependant, la hausse des taux américains reflète la vigueur de l’économie américaine et les résultats trimestriels peuvent soutenir les marchés chahutés. En effet, ces derniers n’ont pas été vraiment décevants, mais ce sont plutôt les perspectives teintées d’incertitudes liées à l’impact de la guerre économique qui perturbent la valeur des sociétés.

Nous considérons que la période de fin d’année, qui est historiquement favorable pour les actifs risqués, peut soutenir l’évolution des actions, d’autant plus que les investisseurs prennent en compte un scénario central négatif aux niveaux macroéconomiques, politiques et de marchés.

 

Loading...