La relative résilience des actions suisses

18 décembre 18
-IAM, News

Marc-Christian Bollet, Head of Client Relationship Management

L’année 2018 aura été caractérisée par un retour de la volatilité sur les marchés après des années d’appréciation sans grands à-coups. En effet, après le recul marqué des actions mondiales au mois de février suivi d’une reprise qui a permis d’effacer le recul, nous avons à nouveau assisté à une baisse marquée des actions au mois d’octobre. Cette volatilité est une caractéristique de fin de cycle. Cela ne veut pas forcément dire que nous allons rentrer en récession; il s’agit toutefois de prendre en considération la durée exceptionnelle de l’expansion économique, de l’inversion de la courbe des taux et du potentiel de croissance économique à venir, sachant que les banques centrales sont devenues plus restrictives. Dans ce contexte, une approche diversifiée dans des titres de qualité est justifiée et une partie des actions suisses correspond à ce critère. En effet, si nous comparons l’évolution des actions européennes (Stoxx600) par rapport au marché suisse (SPI), nous observons que ce dernier se comporte nettement mieux en terme relatif. Durant cette période agitée, les caractéristiques défensives des actions suisses ont été confirmées grâce, en particulier, aux pharmaceutiques moins sensibles aux aléas économiques, mais également grâce à Nestlé ou à Lindt & Sprüngli par exemple.

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année et mes meilleurs vœux pour 2019.

Loading...