Les entreprises publient de solides résultats au troisième trimestre

16 novembre 17
-IAM, News

Jean-Louis Richard, Senior Financial Analyst

L’automne est la saison privilégiée des krachs boursiers. Une explication convaincante est que l’arrivée des résultats du troisième trimestre contraint la communauté financière à comparer ses projections et les promesses des entreprises aux chiffres obtenus sur 9 mois. L’optimisme de mise en début d’année est souvent révisé à la baisse au fil des mois, particulièrement en septembre et octobre.

Cette année, les attentes de bénéfices ont échappé à leur habituelle érosion: les bénéfices projetés aujourd’hui au titre de 2017 sont presque au même niveau qu’en janvier. En outre, il est désormais possible d’établir des observations sur les résultats du troisième trimestre. Ils se révèlent sensiblement meilleurs qu’attendus, en hausse de +9% en Europe. Le meilleur secteur est celui de l’énergie (+54%); celui des matériaux (+17%) réalise également une belle performance. La hausse est généralement plus franche parmi les valeurs cycliques que parmi les valeurs défensives. Les entreprises de santé, par exemple, ne réalisent qu’une progression de +1%. Cependant, l’immobilier (défensif) gagne +21%, tandis que les financières (cycliques) ne s’apprécient que de +2%.

Pour l’ensemble de l’année, les actions européennes devraient afficher une hausse moyenne de leurs bénéfices de +12%. Compte tenu de la proximité de l’échéance et de la trajectoire haussière de l’économie mondiale, le risque de déception sur cette projection est réduit. Pour 2018, une nouvelle hausse de 9% est espérée. Comme d’habitude, ce chiffre sera sans doute soumis à de multiples révisions.

Loading...