IAM Un 1er trimestre perturbé... - IAM Independent Asset Management

Un 1er trimestre perturbé…

23 avril 2018
-IAM

Marc-Christian Bollet, Head of Relationship Management

La plupart des indices boursiers terminent leur trimestre dans le rouge. En effet, les obligations suisses subissent la remontée des taux d’intérêt du fait de la bonne tenue de la croissance mondiale synchronisée. De manière plus globale, les obligations sont impactées par le changement de rhétorique de la part des banques centrales (hausse des taux de la Fed; discours plus restrictif de la BCE). L’immobilier, en particulier en Europe, ressent les prises de bénéfices des investisseurs après une année 2017 exceptionnelle. Du côté des actions, l’origine de la correction de 2018 provient de la hausse des taux obligataires qui s’est accélérée au début de l’année. Il faut rajouter la 4ème hausse des taux annoncée par la Fed depuis 2017 et des chiffres économiques solides mais qui plafonnent. Par ailleurs, les risques de guerre commerciale augmentent entre les États-Unis et la Chine et la situation des FAANGs suscite quelques remous avec la remise en cause du modèle fiscal chez Amazon et le scandale Facebook (collection illégale d’informations), perturbant ainsi tout le secteur technologique. Selon nous, la correction des actions est la bienvenue puisqu’après un départ en fanfare en début d’année, celles-ci reviennent à des niveaux de valorisation proches de leur moyenne historique. En effet, à l’image des actions suisses, en cumulant la baisse de quelques 5% observée depuis le début de l’année et la croissance des bénéfices prévue en 2018, ces dernières se traitent à un niveau de P/E proche de 16x. Avec une volatilité en augmentation par rapport à l’année passée, la gestion active, avec une sélection rigoureuse des valeurs dans des titres défensifs de qualité, ayant une croissance régulière des bénéfices sur le long terme, reste déterminante dans cette période perturbée.

Loading...