La 5G mobile

10 septembre 18
-IAM, News

Daniel Pfund, Senior Financial Analyst

Le régulateur suisse des télécoms, nommé Commission fédérale de la Communication (ComCom), a fixé la date des prochaines enchères pour les fréquences de 5ème génération de technologies mobiles à janvier 2019. Ces enchères permettront aux opérateurs d’obtenir le droit d’utiliser ces fréquences pour les 15 prochaines années. La nouveauté a été l’ouverture de fréquences plus basses dans la bande des 700 MHz. Des fréquences plus basses permettent aux ondes de voyager plus loin. Les autres bandes seront 1.4 GHz, 2.6 GHz et 3.5 GHz.

Swisscom a déjà annoncé investir dans la 5G et sera certainement le premier opérateur national à offrir ce service en 2019. Il n’y a donc que très peu de surprises concernant les enchères de fréquences car la ComCom a décidé d’introduire des quotas par opérateurs pour que chacun des trois puissent détenir du spectre dans toutes les bandes. De plus, les opérateurs ne sont pas prêts à reconduire leurs enchères incroyables au tournant du siècle sur les fréquences 3G. La ComCom a instauré un prix minimum de 220 millions de francs pour la totalité du spectre.

Qu’apportera finalement la 5G aux clients? La vitesse pourrait augmenter, mais il s’agira surtout d’une diminution de temps de latence. Ce temps est l’intervalle minimum qu’il faut pour établir une connexion de données. Cet aspect est extrêmement important dans les communications de machine à machine, notamment dans des situations critiques telles que la conduite autonome. À titre d’exemple, le temps de latence est de l’ordre de 40 à 60 millisecondes en 4G. Avec la 5G, ce temps pourrait tomber à 1 – 10 ms seulement.

Loading...