L’année 2018 a été difficile pour les actions suisses small cap

21janvier19
-IAM, News

Erika Mesmer, Client Relationship Manager

2018 n’a pas été bonne pour les actions. Les actions suisses ont perdu 9% sur l’ensemble de l’année. Les petites capitalisations ont souffert bien plus, car celles-ci (SPIEX) ont chuté de 17%. En cas de turbulences, les entreprises qui ont une gamme de produits diversifiée et qui sont actives au niveau mondial sont avantagées. Les plus grandes ont également plus de facilité à financer de nouveaux projets, car leurs conditions de marché du crédit sont plus favorables. C’est grâce au contexte des taux d’intérêt bas de ces dernières années que la plupart des entreprises ont pu bénéficier de ces conditions. Si les taux d’intérêt augmentent à nouveau à l’avenir, les prêteurs examineront davantage la rentabilité des projets.

Les petites entreprises sont plus exposées à la volatilité des marchés. Depuis le début de l’année, le marché a partiellement compensé ses pertes de décembre et les small caps ont souvent été privilégiées. Néanmoins, nous préférons les grandes entreprises de qualité, avec une bonne prévisibilité de leurs revenus futurs. Nous sommes convaincus que celles-ci continueront de ravir les investisseurs à long terme.

Loading...