Le paysage des taux directeurs se modifie

06 avril 18
-IAM, News

Daniel Pfund, Senior Financial Analyst, Fund Manager

Sous des apparences de calme plat, le paysage des taux directeurs est en train de se modifier. Premièrement, comme le montre le graphique ci-joint, les États-Unis ont remonté leurs taux à plusieurs reprises, et ce, depuis 2015 déjà. En Europe, la situation n’a pas changé avec des taux directeurs toujours nuls. Mais sous cette platitude apparente, les réunions de la Banque centrale européenne (BCE) permettent aux marchés de mieux comprendre quel chemin vont emprunter les taux.

Lors de la dernière réunion de mars, le président de la BCE a estimé qu’il n’était plus nécessaire d’augmenter potentiellement le plan de rachats d’actifs. Ainsi, les montants achetés devraient rester à 30 milliards d’euros par mois jusqu’en septembre. La BCE pourrait néanmoins prolonger ses achats, mais le président a tenu à rassurer les marchés en projetant une attente de croissance du PIB pour 2018 légèrement supérieure (2.4% vs 2.3% précédemment). Ce changement de message subtil implique que la BCE pense que l’économie se porte mieux et qu’il faut se préparer à une future hausse des taux. Néanmoins, cette hausse ne devrait pas survenir dans un futur immédiat, on peut plutôt estimer qu’elle arrivera au mieux en 2019.

Loading...