Le secteur minier face au changement climatique

04 juillet 18
-IAM, Gestion de fonds

Olivier Aeschlimann, Senior Financial Analyst - Fund Manager

En l’espace de quelques années, le changement climatique est passé du statut de problème marginal, dont seule une minorité d’activistes se faisait l’écho, à un véritable phénomène de société aux implications politiques et financières majeures. Les risques climatiques sont dorénavant bien documentés: inondations, sécheresses, tempêtes, remontée du niveau des océans, déclenchant des vagues de migration… Toutefois, les investisseurs commencent seulement à prendre la pleine mesure des implications financières (risques et opportunités) de ces changements. Dans ce contexte, le secteur minier fait face à deux défis majeurs: premièrement, convaincre les investisseurs qu’il ne fait pas partie du problème. Il faudra, par exemple, s’engager à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, démontrer une utilisation responsable des ressources en eau, utiliser des énergies renouvelables et préserver ainsi que restaurer l’environnement affecté par les opérations minières. Deuxièmement, il s’agira de prouver que le secteur minier fait partie des solutions, notamment en fournissant les métaux et minéraux essentiels à la transition énergétique et à la décarbonatation de l’économie. Pour être crédibles, ces initiatives devront sortir des simples rapports ESG pour être véritablement intégrées au cœur de la stratégie de création de valeur des groupes miniers.

Loading...