Point de situation

11 juin 18
-IAM, News

Marc-Christian Bollet, Head of Client Relationship Management

Nous sommes actuellement dans une période de consolidation avec des marchés actions sans direction clairement affichée et des taux obligataires en progression. Dans cet environnement, les banques centrales sont restées attentives à l’évolution des prix et gèrent leur avancée dans le cycle économique de manière ordonnée. Il n’y a pas d’euphorie sur les marchés actions mais nous n’observons pas non plus de signes précurseurs de récession comme, par exemple, l’inversion de la courbe des taux d’intérêts entre l’obligation américaine à 10 ans et à 2 ans.

La volatilité actuelle sur les classes d’actifs provient essentiellement de facteurs géopolitiques, tels que l’Italie qui n’a toujours pas de gouvernement, l’évolution de la guerre commerciale ou encore la hausse du prix du pétrole liée à la sortie des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Nous constatons toutefois que l’économie mondiale se porte bien avec une inflation maîtrisée et que cet environnement économique stimule la croissance des bénéfices des sociétés. Dans cette configuration, nous continuons à privilégier une allocation favorable aux actions de qualité par rapport aux obligations.

Loading...