Prévoyance: redistribution ou plus de risque?

16 janvier 18
-IAM, News

Erika Mesmer, Client Relationship Manager

Le comité consultatif «Avenir de la place financière» a présenté son rapport annuel 2017 au Conseil fédéral. Ce document soulève des faits et des réflexions pertinentes sur les thématiques de la prévoyance professionnelle et du secteur financier.

Avec un taux de conversion de 6.8% et une rémunération constante de 1%, le capital de prévoyance est suffisant pour les 15 ans prochaines années et pendant 20 ans avec une rémunération de 3%. Dans l’environnement actuel des taux bas, où le «troisième contributeur» ne peut pas agir suffisamment, des redistributions d’actifs vers les retraités sont nécessaires. En 2015, ce montant était de 5.3 milliards dans le 2e pilier. Le comité conclut qu’il manque un système automatique d’ajustement du taux de conversion lors de changements économiques et sociaux, tels que l’augmentation de l’espérance de vie et l’environnement des taux faibles avec des rendements d’investissements réduits.

Un deuxième point que le comité aborde dans son rapport est le cadre étroit pour l’investissement des avoirs des caisses de pensions. Ce dernier ne laisse que peu de marge de manœuvre pour un mix rendement/risque efficace. À ce sujet, le groupe encourage à réfléchir sur la suppression de ces directives de placements traditionnels et de les remplacer par des directives de conduite pour les responsables des caisses de pensions. Le «Prudent Investor» aurait, ainsi, plus de liberté d’action mais également plus de responsabilités.

Loading...