Secteur minier: les fondamentaux restent solides

02 octobre 18
-IAM, News

Olivier Aeschlimann, Senior Financial Analyst - Fund Manager

Pour le moment, l’économie mondiale est toujours en croissance, malgré les problèmes géopolitiques, les conflits commerciaux et les ouragans. Malheureusement, si l’on en croit l’évolution du prix des métaux de base et notamment du cuivre, on pourrait penser qu’une récession est imminente. Certes, la conjoncture sera certainement moins vigoureuse en 2019. Toutefois, la forte baisse du cuivre reflète, à notre avis, beaucoup plus la crainte de l’escalade du conflit commercial entre la Chine et les USA, que les réelles perspectives de la demande de métaux. En effet, si l’on fait abstraction des turbulences de court terme, les besoins sont gigantesques et dépassent largement la demande chinoise. De plus, ces besoins ne sont pas couverts par la production actuelle. Des projets comme «les nouvelles routes de la soie», ou encore l’urbanisation et l’industrialisation de l’ASEAN nécessiteront de gros investissements. Cela signifie que des projets miniers opérants à des coûts plus élevés devront être approuvés pour faire face à ce surcroît de demande. Le corolaire est que les grands groupes miniers, bénéficiant d’une meilleure structure de coûts, vont pouvoir générer encore plus de cash-flow libre. Les fondamentaux du secteur sont réellement très solides.

Loading...