Warren Buffett vainqueur par rapport aux investissements alternatifs

31 janvier 18
-IAM, News

Erika Mesmer, Client Relationship Manager

 En 2007, Warren Buffet a défié les gérants de hedge funds en affirmant que sur une période de 10 ans, le S&P500, indice composé d’actions américaines, surperformerait n’importe quel portefeuille de hedge funds. Ce challenge avait été relevé par Ted Seides, de Protégé Partners, qui a sélectionné cinq hedge funds supposés surperformer l’indice S&P500 sur les dix années à venir.

Une décennie plus tard, il n’y a aucun doute sur le nom du gagnant: Warren Buffet et le S&P500. La victoire était tellement évidente, que Ted Seides, a concédé sa défaite avant l’heure. En effet, sa sélection de hedge funds n’a progressé que de +2.2% annuellement jusqu’à fin 2016, alors que le S&P500 affichait une hausse annualisée de +7.1% sur la même période.

Sur le marché suisse, les hedge funds ont-ils mieux performé durant ces dix dernières années? Comme référence pour notre analyse, nous nous sommes basés sur les sous-indices de l’indice Pictet LPP 2005, à savoir le Swiss Performance Index (SPI) et le HFRX Global Hedge Fund CHF Index; références également utilisées dans l’univers des caisses de pension. Nous avons comparé les rendements obtenus par les actions suisses par rapport à l’indice des hedge funds. Qui, selon vous, est le vainqueur pour ces dix dernières années?

Concentrons-nous en premier lieu sur les actions suisses. Sur la période allant de 2008 à 2017, le SPI, malgré des périodes de turbulences, affiche une solide progression de +4.5% par année. Pour sa part, l’indice hedge fund a aussi subi une certaine volatilité, mais montre une performance négative de -1.7% par an. En conclusion, nous pouvons affirmer que la performance des hedge funds est non seulement largement inférieure à celle des actions suisses mais, en surcroit, ces derniers ont fait perdre de l’argent aux investisseurs!

Ce résultat n’est pas une surprise pour nous. Fidèles à notre philosophie de gestion, nous sommes convaincus que l’investissement dans l’économie réelle génère des rendements solides sur le long terme pour nos clients. Nous avons toujours refusé d’investir dans des produits complexes et non-transparents.

Etes-vous prêts à prendre un pari pour le futur? Selon vous, quelle est la classe d’actifs qui effectuera la meilleure progression jusqu’en 2027? Les actions suisses ou les hedge funds? Pour IAM le choix est clair, nous restons fidèles à nos convictions et continuons d’investir dans les actions de sociétés actives dans l’économie réelle.

Loading...